Bonne fête Karl!

 

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Uncategorized

Je me souviendrai

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Science

De quoi notre époque est-elle le nom?

Belle époque, Printemps arabe, Printemps érable et autres « chrononymes »

À travers la notion de « chrononymes », Dominique Kalifa, entouré de treize historiens et historiennes, entend proposer une relecture des représentations laissées dans le vocabulaire courant par certains moments historiques. Ces expressions toutes faites sont de deux sortes : les chrononymes endogènes, produits par les contemporains eux-mêmes, et ceux postérieurs, issus d’un regard rétrospectif et révélateur du rapport d’une époque à une autre époque. Lire la suite ici

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique

26 avril 1937: Guernica bombardée

Bombardement de Guernica

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Politique

Qu’y avait-il avant le Big Bang ?

BLx

1 commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Science

Joyeuses Pâques!

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Religion

Penser l’encabanement avec 5 grands philosophes

« Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre » Pascal

Le patient, peint par Ernst Ludwig Kirchner, 1920 ou 1922.

Comment garder ses distances en compagnie de Pascal, Sénèque, Rousseau, Schopenhauer et Foucault: Penser l’enfermement avec 5 grands philosophes.

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Lettres, Philosophie, Politique

Les philosophes et la distanciation sociale

Plato“Okay everybody, change of plans: stay inside your caves!”

Zénon, Pythagore, Socrate, Diogène, Descartes, Locke, Hobbes, Berkeley, Hume, Kant, Mill, Nietzsche, Marx, etc. ici

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Religion

La chouette de Minerve

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Photos

Ça va bien aller!

Photo montage, Chloé Dufour

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos, Politique, Science

Isaac Newton et du bon usage de la mise en quarantaine

Lors de l’explosion de la peste bubonique, l’université de Cambridge a fermé ses portes. Le jeune étudiant Isaac Newton a donc été renvoyé chez lui où il a su faire bon usage de son temps libre: invention du calcul différentiel et théorie de la gravité…

https://www.washingtonpost.com/history/2020/03/12/during-pandemic-isaac-newton-had-work-home-too-he-used-time-wisely/

BLx

1 commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Science

Nietzsche musicien

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire et civilisation, Musique, Philosophie, Uncategorized

Les algorithmes et l’entendement divin

68 milliards de mélodies générées par un algorithme et mises dans le domaine public

Des mains de robot jouent du piano.

L’algorithme conçu par Damien Riehl et Noah Rubin a enregistré toutes les mélodies possibles à 8 notes sur 12 temps.PHOTO : GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO / IAREMENKO

Via Radio-Canada, Lire l’article ici

Leibniz sort de ce corps!

Ce que Daniel Riehl explique me semble correspondre tout à fait à la logique des compossibles que Leibniz a développée. Tous les possibles se présentent à l’entendement divin, dieu compose la meilleure combinaison possible et, ce qui en résulte, c’est le monde, – «le meilleur des mondes possibles». Certains font même remonter cette idée à l’art combinatoire de Raymond Lulle.

On peut supposer que Daniel Rhiel sait tout cela. Et s’il n’en savait rien, il nous dirait peut-être que cela ne fait que confirmer dans le domaine de la pensée ce qu’il stipule dans celui de la musique: il y a un nombre fini de pensées qui peuvent être pensées à partir de la combinaison des lettres de l’alphabet. Reste seulement à mettre au point l’algorithme capable de mesurer ce qui du point de vue de notre entendement limité nous semble incommensurable.

Alors, suivant cette logique, Mozart et Miles Davis n’auraient rien composé ou créé, pas plus que Baudelaire ou Miron, voir même Platon ou Spinoza, ils auraient simplement été les premiers à trouver ou découvrir une certaine combinaison possible. Mises à part les apories ontologiques et mathématiques, mis à part ce fantasme récurrent de l’accomplissement de la métaphysique par la technique (algorithme = entendement divin), il me semble que la justification de la démarche de Daniel Riehl et Noah Rubin en regard de la libération des droits d’auteurs tombe à plat: si tu n’es pas le « créateur » d’une mélodie, tu peux toujours revendiquer être le premier à l’avoir découverte; dans le secteur minier, le droit de propriété découle de la découverte, pas de la création du minerai…

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Musique, Philosophie, Religion, Science

15 février 1839

15 février 1839, Pendaison des Patriotes

BLx

1 commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Politique

La question de la technique

Un excellent texte de Laurent McDuff, étudiant au Cégep du Vieux-Montréal, sur la domination planétaire de la technique. Il s’agit du texte gagnant du Concours Philosopher dont la question était pour l’édition 2019 « Comment vivre avec l’intelligence artificielle? »

L’intelligence artificielle ou l’aboutissement de la technique moderne

La légende du Grand Inquisiteur chez Dostoïevski a marqué les annales de la littérature mondiale. Des générations de lecteurs furent sidérées par le récit qu’Ivan, sous les vapeurs capiteuses de l’alcool, propose à son frère Aliocha. Que dit-il en somme ? Eh bien, que la liberté n’est autre chose qu’un fardeau insoutenable. Voilà pourquoi l’humain cherche sempiternellement à s’en dessaisir ; l’obéissance sied plus au commun des mortels, car elle lui évite d’être responsable. D’où la pléthore d’idoles qui pullulent dans l’Histoire censées, souvent symboliquement, d’indiquer la bonne voie à suivre. Or ces idoles, que ce soit des veaux d’or ou des déités transcendantes, s’accompagnent d’une caste — l’élite religieuse — dont la fonction est d’énoncer la vérité. De la Pythie, messagère d’Apollon aux oracles sibyllins, aux ecclésiastiques, interprètes de la vie du Christ, cette caste a pris sur ses épaules la charge de la liberté humaine.

Ainsi, partout et de tout temps, il y a eu ce tropisme humain, trop humain, de s’aliéner ce qui nous constitue foncièrement : notre libre arbitre. Cette constante a pris de multiples visages au gré des époques et nous sommes à l’orée d’une nouvelle ère : celle où nos artefacts deviendront ces puissances alèthéiques — rôle qui, jusque-là, était réservé à un groupe d’initiés. L’intelligence artificielle (IA) est vouée à prendre ce relais. Promise à investir tous les domaines, cette technologie est la nouvelle modalité de notre servitude volontaire. La suite ici

***

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Religion, Science