Québec / USA

BAnQ, Bibliothèque et Archives nationales du Québec - Panneaux de signalisation routière Québec et USA.
Conférence et entretien
Série Québec-USA

LA CULTURE QUÉBÉCOISE AMÉRICANISÉE?

LE MARDI
23 SEPTEMBRE À 19 H

À l’Auditorium de la
Grande Bibliothèque

CONFÉRENCIÈRE

Karine Prémont

ANIMATRICE

Manon Globensky

INVITÉS

Claude Corbo et Yvan Lamonde

banq.qc.ca     Facebook.     Tweeter.
INFORMATION ET RÉSERVATION
En collaboration avec UQÀM, diffusé à Canal Savoir, présenté par La Capitale Assurance et services financiers grand partenaire de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

 

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Politique

Sur la route de l’autodétermination des peuples – 6

Virginie Simoneau-Gilbert, étudiante en Histoire et civilisation, sur la route de l’autodétermination des peuples.

JOUR 6 : Berlin

Aujourd’hui fut une journée particulièrement excitante, à la fois politique et touristique.

ber1

Tout d’abord, de 12h à 14h, nous avons assisté au colloque international organisé par le groupe MOSECON (Modern Security Consulting Group), " Yes or no ? The consequences and sociopolitical implications of a referendum on independence ". De grands médias internationaux tels que CCN, le Los Angeles Times et La Razon ont couvert cet événement dans lequel des représentants des peuples catalan, écossais, québécois et kurde ont livré une allocution d’environ 10 à 12 minutes chacun en compagnie de Yan St-Pierre, organisateur de l’événement et fondateur du MOSECON.
– Jan Eichhorn (représentant écossais) : Directeur de recherche, Université d’Édimbourg
– Birgit Ammann (représentante kurde) : Professeure en sciences politiques, FH Postdam
– Maxime Laporte (représentant québécois) : Avocat et Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
– Marti Estruch Axmacher (représentant catalan) : Officier international de presse au consul de la diplomatie publique de Catalogne
– John MacInnes (représentant écossais) : Expert en identité écossaise et catalane, Université d’Édimbourg

ber2
Cette conférence, particulièrement enrichissante, m’a permis d’en apprendre davantage sur la situation politique, économique et sociale des peuples catalan, écossais et kurde. Très pertinent à la veille du référendum écossais, ce colloque m’a également permis d’effectuer plusieurs liens entre ces quatre nations aspirant à leur autodétermination. De plus, après la conférence, nous avons pris le temps de manger et de discuter avec les différents représentants pour en apprendre davantage sur leur combat anticolonialiste. J’ai d’ailleurs été très surprise d’apprendre que ces communautés voient le Québec comme une grande source d’inspiration et ce, malgré nos deux défaites référendaires. Pour eux, la nation québécoise a utilisé, au cours de son histoire, une démarche politique tout à fait légitime, démocratique et pacifique qu’est le référendum, véritable modèle international pour les peuples aspirant à leur autodétermination. Ce fut, bref, une expérience très agréable, surprenante et enrichissante pour nous tous !

ber3

Par la suite, nous avons profité de la présence de Yan St-Pierre, organisateur du colloque et fondateur du groupe MOSECON, pour découvrir un peu Berlin. En effet, Yan est un Québécois établi en Europe depuis de nombreuses années qui parle couramment allemand.

ber5

Il nous a donc guidé dans le métro jusqu’à la station à proximité de la Porte de Brandebourg et du palais du Reichstag. Après avoir savouré une succulente crème glacée Häagen-Dazs, nous nous sommes dirigés vers ces deux monuments chargés d’histoire.

ber6

Construite de 1788 à 1791, la porte de Brandebourg, faisant partie du Mur de Berlin, symbolisa, pendant longtemps, la séparation de la ville entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. Le palais du Reichstag, pour sa part, fut construit en 1884 et abrita l’Assemblée du Reich de 1894 à 1933 (date à laquelle il fut incendié sous la montée du nazisme), puis de 1999 à aujourd’hui. Sur notre route du métro S+U Potsdamer Platz (Bln) jusqu’à ces deux édifices, nous avons croisé quelques pans du Mur de Berlin qui ont été, depuis le 9 novembre 1989 (date de la chute du célèbre mur), décorés de nombreux graffitis … et chewing-gums.

ber pan 2

ber pan r

De plus, quelle ne fut pas notre surprise en y apercevant un manifestant soviétique qui se faisait un plaisir de prendre photos et vidéos avec les curieux de la place ! Arborant uniforme militaire et drapeau de l’URSS, celui-ci nous a rendu, de toute évidence, très mal à l’aise … En tout cas …

ber homo

Après avoir pris nombreuses photos avec ces quelques morceaux du mur, nous avons également croisé trois monuments en l’honneur de deux communautés persécutées durant la Seconde Guerre mondiale : un en l’honneur des homosexuels, situé au coeur du Großer Tiergarten, immense espace vert de la capitale allemande, et deux en l’honneur des Juifs, l’un situé également dans le Großer Tiergarten et l’autre, sur le boulevard Ebertstraße.

ber ju

Oeuvres commémoratives puissantes et émouvantes, il en émane un profond sentiment de honte et de culpabilité face aux atrocités subies par ces deux groupes minoritaires lors du régime nazi. Saisis par la tristesse se dégageant de ces monuments, nous avons continué notre chemin vers la porte de Brandebourg

ber brand v

ber brand 1

ber brand

et le palais du Reichstag où nous avons été particulièrement impressionnés par la grandeur et la finesse de l’architecture néoclassique de ces deux édifices magnifiques.

ber rei

Projetant une élégance et une splendeur indéniables, ces deux symboles forts de Berlin nous ont tout simplement charmés.

ber max

Finalement, nous avons terminé la soirée au restaurant traditionnel Max und Moritz, en compagnie de Yan St-Pierre et de plusieurs sympathiques Allemands ayant précédemment assisté au colloque international, afin d’y déguster bières et mets typiques. J’ai d’ailleurs pu goûter à l’originale Berliner Kindl, une excellente bière blonde berlinoise. J’avais, de ce fait, goûté à un dérivé de la Berliner Kindl la veille, la Berliner Kindl Weisse, une bière très légère aux fruits se buvant à l’aide d’une paille. L’originale est tout aussi succulente.

ber k

C’est donc la panse satisfaite que nous avons regagné notre hôtel en fin de soirée pour y trouver du repos, la tête remplie d’agréables souvenirs.

Plan du JOUR 7 :
Demain, nous avons l’intention d’effectuer la visite de plusieurs musées d’histoire, situés à l’Île des Musées, ainsi que le célèbre musée à ciel ouvert du Mur de Berlin où nous pouvons admirer un pan considérable du fameux mur. Nous nous promènerons également dans Berlin afin de déguster cafés européens, dont la qualité surpasse largement celle des cafés américains. Peut-être, pour clore notre séjour à Berlin, irons-nous reprendre une bière en soirée en compagnie de Yan.

Lien vers l’album photo :https://www.facebook.com/virginie.simoneaugilbert/media_set?set=a.10205216994570228.1073741827.1406963457&type=3

Virginie Simoneau-Gilbert

 

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos, Politique

Amour interdit

BxgwGXSIAAAj9HD.jpg-large

Le Québécois Maxime Giroux a remporté le prix du Meilleur film canadien pour son long métrage «Félix et Meira» au Festival international du film de Toronto.

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Cinema, Culture et société, Féminisme, Philosophie, Religion

La tombe monumentale d’Amphipolis

Tombe géante de Grèce : le point sur les fouilles

La tombe monumentale d’Amphipolis, qui abrite sans doute un proche d’Alexandre le Grand, est en train d’être fouillée depuis l’été. Les archéologues viennent de franchir un second mur, gardé par deux statues. Que peut-il y avoir derrière ? 

tombe

Un dossier complet préparé par Le Monde

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Histoire, Histoire et civilisation, Culture et société

Charlie Chaplin en ligne

article-le-kid-2

The Kid, 1921

65 films de Charlie Chaplin disponibles gratuitement en ligne sur Open Culture

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Cinema, Histoire

Sur la route de l’autodétermination des peuples – 5

Virginie Simoneau-Gilbert, étudiante en Histoire et civilisation, sur la route de l’autodétermination des peuples.

JOUR 5 : Berlin

be1

Après avoir passé trois jours dans une ville magnifique, dynamique et chaleureuse, nous nous sommes envolés à 9h50 pour Berlin où nous sommes arrivés vers midi. Après avoir récupéré bagages et passes de transport en commun pour trois jours, nous avons pris l’autobus et le métro jusqu’à notre hôtel, l’Hotel Moa, situé dans le nord de la ville, près de la station de métro Birkenstraße (Berlin U-Bahn). Dès nos premiers pas en dehors de l’aéroport, nous avons été très saisis par le choc culturel. En effet, ne possédant que très peu de connaissances de l’allemand, nous avons ressenti, pour la première fois depuis notre départ, un profond sentiment de dépaysement devant l’affichage unilingue des transports en commun.

be2

Par la suite, après s’être reposés un peu au cours de l’après-midi, nous sommes sortis, en soirée, autour de notre hôtel pour explorer les environs. Nous avons, entre autres, mangé à un restaurant turc (puisque Berlin possède une population turque assez importante) et pris une bière allemande à un petit bistro nommé l’Arema Cafe und Restaurant, endroit sympathique situé à deux pas de notre hôtel. Attablée à la terrasse du bistro, j’ai pu y déguster une Berliner Kindl Weisse à la lime, bière très légère de couleur verte se buvant à la paille dont l’originale ressemble davantage à une bière blonde au goût plus fort (voir photo : http://histoireetcivilisation.files.wordpress.com/2014/09/9c7ba-berlinerkindlweisse.jpg).
Finalement, après cette courte immersion dans le nord de Berlin, nous avons regagné notre hôtel, très étonnés devant cette découverte culturelle.

Plan du JOUR 6 :
Demain, nous assisterons, de midi à 14h, à l’Hotel Moa (où nous sommes), à la conférence " YES or NO ? The Consequences and Sociopolitical Implications of a Referendum on Independence " organisée par le MOSECON, Modern Security Consulting Group, où Maxime Laporte livrera une allocution en tant que représentant du Québec. De nombreux médias internationaux, ministres et ambassadeurs y seront présents. Nous irons également souper avec Yan St-Pierre, un Québécois travaillant pour le MOSECON qui, nous l’espérons, nous fera découvrir davantage la gastronomie allemande.

Lien vers l’album photo : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205216994570228.1073741827.1406963457&type=1&l=3ecbb3cc84

Virginie Simoneau-Gilbert

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos, Politique

Sur la route de l’autodétermination des peuples – 4

b2

Virginie Simoneau-Gilbert, étudiante en Histoire et civilisation, sur la route de l’autodétermination des peuples.

JOUR 4 : Barcelone

Aujourd’hui était, tout comme hier, une journée dédiée à la fois au tourisme et aux rencontres diplomatiques. Quelle expérience enrichissante !

Tout d’abord, nous nous sommes dirigés pour 14h à la Sagrada Familia conçue par l’architecte Antoni Gaudi, l’une des premières figures du rayonnement international de la culture catalane. Cette basilique mineure est tout simplement ÉPOUSTOUFLANTE. Amorcée en 1882, sa construction est toutefois, à ce jour, inachevée, car cette oeuvre magistrale fut considérablement endommagée au cours de la Guerre civile espagnole (1936-1939). Premièrement, nous avons pu admirer la Façade de la Nativité, représentant la naissance et l’enfance de Jésus, située du côté est de l’église, là où le soleil se lève. Extrêmement riche et détaillée, cette façade laisse les nombreux visiteurs sans voix et ce, dès leur entrée sur le site.

b1

Tous sont sur le parvis, têtes levées, à contempler avec admiration ce chef-d’oeuvre d’architecture qui ne laisse personne indifférent. Deuxièmement, nous sommes entrés, déjà impressionnés, à l’intérieur de la basilique, où nous avons été profondément saisis d’une violente émotion.

b5

Que l’on soit croyant ou athée, la Sagrada Familia ne laisse personne indifférent de par sa magnificence et sa finesse dans le détail. Il en émane une grande sérénité, une sorte de force tranquille. Chaque élément architectural est chargé d’une symbolique chrétienne : La Façade de la Nativité, située à l’est (où le soleil se lève) dont la richesse et le dynamisme rappelle la naissance du Christ, les quatre colonnes centrales à l’effigie des évangélistes (Matthieu, Marc, Luc et Jean) en forme d’arbres symbolisant la vie et la Création, la Façade de la Passion, située à l’ouest (où le soleil se couche) dont l’utilisation des matériaux rappelle des ossements symbolisant la souffrance et la mort du Christ, etc.

b4

On sent, dans ce lieu de prière grandiose, la grande foi chrétienne et l’immense amour de la nature de l’architecte Antoni Gaudi, dont la tombe repose d’ailleurs au sous-sol de la Sagrada Familia, qui l’ont inspiré tout au long de la conception de cette église magnifique. Après avoir contemplé également la Façade de la Passion, nous sommes montés, à 16h45, dans les tours du même nom, qui offrent une vue d’ensemble fabuleuse de la ville de Barcelone et de la Sagrada Familia.

b6

Avis aux gens ayant le vertige : ne pas visiter ces tours, car elles font respectivement 112 et 107 mètres de hauteur ! Finalement, complètement ébahis par cet incroyable panorama de Barcelone, nous sommes descendus par un long et vertigineux escalier en colimaçon pour nous diriger vers le Museo Picasso.

b7

Par la suite, nous sommes arrivés, vers 17h30, au Museo Picasso, près du métro Jaume 1, pour y contempler la collection permanente des oeuvres du peintre espagnol cubiste Pablo Picasso, qui a d’ailleurs effectué une partie de ses études dans la ville de Barcelone où il fréquentait le café Els Quatre Gats.

b8

Ce musée en l’honneur de cet artiste majeur du 20e siècle ayant grandement été influencé par le modernisme catalan possède un nombre important de toiles réalisées par celui-ci. Des tableaux des différentes époques de son oeuvre y sont présents : ses sages débuts, sa période bleue, sa période rose, son plongeon dans le cubisme, puis dans le surréalisme ainsi que son étude du tableau « La Méninas » de Vélasquez que nous avons d’ailleurs analysé dans le cours de Bruno « De la modernité à l’hypermodernité ».

PabloPicasso_Meninas

Cette visite fut une expérience unique où se mêle à la fois incompréhension, fascination et admiration à la vue des toiles de Picasso. Cette oeuvre singulière, étonnante, provocatrice et audacieuse a de quoi capter les visiteurs qui affluent en grand nombre au musée chaque jour. Heureusement, malgré l’interdiction de prendre des photos, cette immersion dans l’univers artistique de Pablo Picasso restera longtemps gravée dans ma mémoire de par son caractère unique avant-gardiste.

b9

Puis, à 19h15, nous nous sommes assis à une table du Café Sabor où nous devions rencontrer Enric Stern Taulats, militant du parti politique Candidature d’Unité Populaire (CUP) et, à nouveau, Miquel Villa, représentant du Sindicat d’Estudiants dels Països Catalans. De 19h15 à 21h, assis autour d’une sangria (encore!) et d’une gaspacho (un mets typique de l’Espagne qui consiste en une soupe froide servie très souvent avec de l’huile d’olive et de petits craquelins), nous nous sommes entretenus avec ces deux militants sur la situation politique du Québec et de la Catalogne en mettant en lumière les liens historique, politique et social de nos deux nations en lutte. Afin de bâtir des relations internationales fortes, nous les avons d’ailleurs invités à venir rencontrer le mouvement indépendantiste québécois à Montréal.

b12

Malheureusement, nous n’avons pas pu rencontrer de représentants de l’Assemblée nationale catalane, car ceux-ci étaient particulièrement occupés ces derniers jours avec l’organisation de la grande manifestation du 11 septembre ainsi que la réponse aux médias internationaux à effectuer à la suite de ce rassemblement sensationnel. Toutefois, nous sommes très satisfaits des rencontres politiques que nous avons effectuées au cours des derniers jours. En effet, nous avons fait la connaissance de gens aimables, cultivés, intelligents et ouverts sur le monde avec lesquels nous resterons en contact. Ces diverses rencontres sont une expérience particulièrement enrichissante !

Finalement, après le souper avec ces militants catalans, nous sommes allés faire un tour à la Playa Barceloneta, où nous avons fait une baignade dans l’eau chaude de la Méditerranée. La plage, assez calme à cette heure, nous a permis de nous détendre un brin après cette journée chargée. Le doux son des vagues et le sable fin entre nos orteils nous a fait le plus grand bien !

Puis, nous avons regagné notre hôtel avec, encore une fois, un profond sentiment, à la fois, de satisfaction et de fatigue après ce séjour à Barcelone, ville magnifique, dynamique, cosmopolite, animée et chaleureuse.

Impressions de Barcelone : Barcelone est une ville où il fait bon vivre, magnifique, accueillante, chaleureuse, dynamique, animée, aux gens adorables et à la température chaude et ensoleillée. Nous avons particulièrement apprécié notre court séjour de trois jours dans cette ville chargée d’histoire, riche, vivante, étonnante. Notre seul regret est de ne pas avoir pu y rester plus longtemps afin d’explorer plus en profondeur cette merveilleuse métropole. Chose certaine, nous voulons y retourner encore et encore !

Vous trouverez, en cliquant sur les liens ci-dessous (dont un vidéo), davantage d’informations concernant la mission diplomatique de la délégation québécoise dans le cadre de la gigantesque manifestation en V du 11 septembre dernier :

http://ssjb.com/manifestation-historique-a-barcelone-pour-lindependance-de-la-catalogne-maxime-laporte-et-des-militants-quebecois-au-coeur-de-laction/
– http://ssjb.com/mission-citoyenne-en-ecosse-et-en-catalogne-lever-le-vent-une-vague-despoir-pour-la-liberte-des-peuples-annexes/
– https://www.youtube.com/watch?v=Im86uCQQFL0

Demain : direction Berlin !

Plan du JOUR 5 :
Demain, nous nous envolerons à 9h50 vers Berlin où nous arriverons sur l’heure du dîner. Nous prendrons, bien entendu, un peu de repos en vue du colloque international du 15 septembre sur les nations aspirant à leur autodétermination où les peuples québécois, catalan, écossais et kurde seront représentés. Peut-être effectuerons-nous des rencontres diplomatiques et quelques visites de la capitale de l’Allemagne.

Lien vers l’album photo :https://www.facebook.com/virginie.simoneaugilbert/media_set?set=a.10205216994570228.1073741827.1406963457&type=3

Virginie Simoneau-Gilbert

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Photos, Politique, Religion