Archives de Catégorie: Histoire

Égypte, circa 1890

BLx

 

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos

Alea jacta est

Une idée lancée par Sébastien Roy, diplômé en H&C

Politic, le jeu

La cohorte 2019 du Lab URBANIA lance une version du jeu Magic sur les élections fédérales.

Par Valérie Martin

Les étudiants de la cohorte 2019 du Lab URBANIA viennent de sortir Politic, une collection de cartes à jouer sur la politique fédérale qui s’inspire du jeu fantastique Magic: The Gathering. Raphaëlle Drouin (C. immigration et relations interethniques, 2018), Thomas Picotte-Lavoie et Zoé Arcand, du baccalauréat en journalisme, Théo Boucher-Depatie, du baccalauréat en communication, politique et société, Sébastien Roy, du baccalauréat en science politique, et Camille Drouin, du certificat en communication, ont mis au point le nouveau jeu de cartes dans le cadre d’un laboratoire d’exploration médiatique qui offre, chaque année depuis 2013, l’occasion aux étudiants de l’UQAM de développer dans les locaux d’URBANIA un projet multiplateforme leur permettant d’appliquer leurs connaissances et de tester de nouveaux concepts. Lire la suite: actualités.uqam.ca

Voir aussi l’entrevue donnée à TVA par Sébastien Roy et Camille Drouin: Des cartes «Magic» sur la campagne fédérale

Et pour jouer à Politic

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Politique

« I want to change humanity »

Agnes Denes: Art et environnement

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Cinema, Culture et société, Féminisme, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique

Antigone

 

BLx

1 commentaire

Classé dans Culture et société, Féminisme, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Science

Paris, capitale du XIXe siècle

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos

Galilée, 400 ans plus tard

Selon la théorie de Galilée, si l’on retire l’air d’une pièce pour y créer le vide, et qu’on y laisse tomber des plumes et un boulet de canon les deux atteindront le sol … en même temps ! Mais à son époque, Galilée ne pouvait pas prouver sa théorie. Quatre siècles plus tard … l’expérience a pu être réalisée !

BLx via Olivier Vaillancourt

Poster un commentaire

Classé dans Cinema, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique, Religion, Science

Lilith

lilith

John Collier, « Lilith with a Snake », 1886.

Ève n’a pas été la première femme d’Adam. Dans la tradition juive, le premier couple d’humains fut créé simultanément: Lilith et Adam. Voici l’histoire de Lilith, la première femme qu’on a trahie… Lilith est présentée pour la première fois dans la tradition mésopotamienne en tant que démone créée par Enlil, dieu du vent, en même temps que Lilu, un démon qui séduit les femmes dans leur sommeil[1]. Lilith, alors nommée Lilitu, est une démone, une bête proche du loup, qui tue les mères en couche et les bébés, qu’elle dévore[2]. Dans la tradition juive, Lilith est reprise et présentée comme la première femme d’Adam, créée elle aussi à partir de la terre, des mains de Dieu. A l’origine, la provenance divine de sa création lui conférait un statut égal à celui d’Adam:

Lorsque le Saint béni soit-il créa le premier homme unique, il lui dit: il est pas bon que l’homme soit seul, il lui créa une femme de la terre comme lui et l’appela Lilith. Ils en vinrent immédiatement à se quereller. Elle dit je ne me couche pas au-dessous, il lui dit, je ne me couche pas au-dessous mais au-dessus, car tu es destinée toi, à être en-dessous et moi au-dessus[3].

C’est donc à propos de la place de la femme, notamment lors des relations sexuelles, qu’Adam et Lilith se disputeront. En effet, ils ne s’entendaient pas concernant qui serait en position de supériorité, puisque tous deux étaient égaux au sens de la création.  Lilith s’enfuira donc du jardin d’Éden pour aller errer sur la Terre. En guise de punition, on la condamnera à voir tous les enfants qu’elle engendrera mourir. Désespérée, elle tentera de mettre fin à ses jours. Alors pour tenter de l’en empêcher, on lui permettra d’assassiner les bébés naissants des autres femmes également[4]. Elle représenta donc très longtemps une ombre rancunière sur les familles à une époque où la mortalité lors des accouchements est atrocement courante. Cette dernière deviendra éventuellement, selon les mythes, la partenaire de Samaël, qu’on associe à Satan[5]. On associe donc Lilith à ce qu’il y a de plus obscène: exhibitionnisme, cannibalisme, jalousie, troubles sexuels, satanisme, prostitution, etc. On lui reproche même d’avoir été celle qui incita Caïn à tuer son frère Abel afin de se venger d’Adam et Ève[6]. Or, Lilith a été accueillie par les mouvements féministes modernes comme un véritable emblème de la résistance à l’oppression masculine. On va même jusqu’à faire la réécriture de son mythe, en lui rendant justice pour la nature divine qu’on lui a donnée et les torts que le patriarcat lui a fait subir: « Sous impulsion de thèses gratifiantes, des auteurs féministes ont construit un mythe du mythe de Lilith[7]. »

Rose Charbonneau

Bibliographie

BITTON, Michèle. « Lilith ou la Première Eve : un mythe juif tardif », Archives de Sciences Sociales des Religions, vol. 71, no1 (1990), p. 113‑136.

DESCAMPS, Marc-Alain. « Lilith ou la permanence d’un mythe », Imaginaire Inconscient, vol. no 7, no3 (2002), p. 77‑86.

ROUSSEAU, Vanessa. « Ève et Lilith », Diogène, vol. n° 208, no4 (2004), p. 108‑113. 

[1]Marc-Alain DESCAMPS, « Lilith ou la permanence d’un mythe », Imaginaire Inconscient, vol. no 7. no3 (2002), p. 79.

[2]Ibid.

[3]Michèle BITTON, « Lilith ou la Première Eve : un mythe juif tardif », Archives de Sciences Sociales des Religions, vol. 71. no1 (1990), p. 119.

[4]M. DESCAMPS, Op. cit. p. 80.

[5]M. BITTON,Op. cit p. 122.

[6]M. DESCAMPS, Op. cit. p. 80

[7]M. BITTON,Op. cit. p. 126.

Poster un commentaire

Classé dans Art, Culture et société, Féminisme, Histoire, Histoire et civilisation, Lettres, Philosophie, Religion, Uncategorized