Archives de Tag: Assimilation

Québécois, pas Américains

Lettre adressée aux Habitants de la Province de Québec

LE 26 OCTOBRE 1774, le Congrès américain invite les Canayen (on dirait aujourd’hui Québécois) à joindre sa rébellion. Le Congrès général de l’Amérique septentrionale, réuni à Philadelphie, adopte le texte d’une lettre adressée aux habitants de la province de Québec pour les inviter à former le quatorzième état des futurs États-Unis. Rédigée en français et adressée à «Nos amis et concitoyens», on peut y lire: «Saisissez l’occasion que la Providence elle-même vous offre, votre conquête vous a acquis la liberté si vous vous comportez comme vous le devez (…) vous n’êtes qu’un très petit nombre en comparaison de ceux qui vous invitent à bras ouverts de vous joindre à eux; un instant de réflexion doit vous convaincre qu’il convient mieux à vos intérêts et à votre bonheur, de vous procurer l’amitié constante des peuples de l’Amérique septentrionale, que de les rendre vos implacables ennemis. (…) Votre province est le seul anneau qui manque pour compléter la chaîne forte et éclatante de leur union. Votre pays est naturellement joint au leur; joignez-vous aussi dans vos intérêts politiques; leur propre bien-être ne permettra jamais qu’ils vous abandonnent ou qu’ils vous trahissent.» Aux yeux de la grande majorité des Francophones, toute cette histoire ressemble à un conflit de famille entre Anglais européens et coloniaux, conflit auquel ils n’ont aucune envie de participer. De plus, le clergé prend position en faveur des Anglais. L’évêque de Québec, Jean-Olivier Briand, menace même d’excommunication et de privation de sépulture chrétienne ceux qui oseraient prendre les armes pour les insurgés. L’invitation américaine demeure donc sans réponse.

Source: Musée de la Neufve-France

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique