Sur la route de l’autodétermination des peuples – 6

Virginie Simoneau-Gilbert, étudiante en Histoire et civilisation, sur la route de l’autodétermination des peuples.

JOUR 6 : Berlin

Aujourd’hui fut une journée particulièrement excitante, à la fois politique et touristique.

ber1

Tout d’abord, de 12h à 14h, nous avons assisté au colloque international organisé par le groupe MOSECON (Modern Security Consulting Group),  » Yes or no ? The consequences and sociopolitical implications of a referendum on independence  ». De grands médias internationaux tels que CCN, le Los Angeles Times et La Razon ont couvert cet événement dans lequel des représentants des peuples catalan, écossais, québécois et kurde ont livré une allocution d’environ 10 à 12 minutes chacun en compagnie de Yan St-Pierre, organisateur de l’événement et fondateur du MOSECON.
– Jan Eichhorn (représentant écossais) : Directeur de recherche, Université d’Édimbourg
– Birgit Ammann (représentante kurde) : Professeure en sciences politiques, FH Postdam
– Maxime Laporte (représentant québécois) : Avocat et Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
– Marti Estruch Axmacher (représentant catalan) : Officier international de presse au consul de la diplomatie publique de Catalogne
– John MacInnes (représentant écossais) : Expert en identité écossaise et catalane, Université d’Édimbourg

ber2
Cette conférence, particulièrement enrichissante, m’a permis d’en apprendre davantage sur la situation politique, économique et sociale des peuples catalan, écossais et kurde. Très pertinent à la veille du référendum écossais, ce colloque m’a également permis d’effectuer plusieurs liens entre ces quatre nations aspirant à leur autodétermination. De plus, après la conférence, nous avons pris le temps de manger et de discuter avec les différents représentants pour en apprendre davantage sur leur combat anticolonialiste. J’ai d’ailleurs été très surprise d’apprendre que ces communautés voient le Québec comme une grande source d’inspiration et ce, malgré nos deux défaites référendaires. Pour eux, la nation québécoise a utilisé, au cours de son histoire, une démarche politique tout à fait légitime, démocratique et pacifique qu’est le référendum, véritable modèle international pour les peuples aspirant à leur autodétermination. Ce fut, bref, une expérience très agréable, surprenante et enrichissante pour nous tous !

ber3

Par la suite, nous avons profité de la présence de Yan St-Pierre, organisateur du colloque et fondateur du groupe MOSECON, pour découvrir un peu Berlin. En effet, Yan est un Québécois établi en Europe depuis de nombreuses années qui parle couramment allemand.

ber5

Il nous a donc guidé dans le métro jusqu’à la station à proximité de la Porte de Brandebourg et du palais du Reichstag. Après avoir savouré une succulente crème glacée Häagen-Dazs, nous nous sommes dirigés vers ces deux monuments chargés d’histoire.

ber6

Construite de 1788 à 1791, la porte de Brandebourg, faisant partie du Mur de Berlin, symbolisa, pendant longtemps, la séparation de la ville entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. Le palais du Reichstag, pour sa part, fut construit en 1884 et abrita l’Assemblée du Reich de 1894 à 1933 (date à laquelle il fut incendié sous la montée du nazisme), puis de 1999 à aujourd’hui. Sur notre route du métro S+U Potsdamer Platz (Bln) jusqu’à ces deux édifices, nous avons croisé quelques pans du Mur de Berlin qui ont été, depuis le 9 novembre 1989 (date de la chute du célèbre mur), décorés de nombreux graffitis … et chewing-gums.

ber pan 2

ber pan r

De plus, quelle ne fut pas notre surprise en y apercevant un manifestant soviétique qui se faisait un plaisir de prendre photos et vidéos avec les curieux de la place ! Arborant uniforme militaire et drapeau de l’URSS, celui-ci nous a rendu, de toute évidence, très mal à l’aise … En tout cas …

ber homo

Après avoir pris nombreuses photos avec ces quelques morceaux du mur, nous avons également croisé trois monuments en l’honneur de deux communautés persécutées durant la Seconde Guerre mondiale : un en l’honneur des homosexuels, situé au coeur du Großer Tiergarten, immense espace vert de la capitale allemande, et deux en l’honneur des Juifs, l’un situé également dans le Großer Tiergarten et l’autre, sur le boulevard Ebertstraße.

ber ju

Oeuvres commémoratives puissantes et émouvantes, il en émane un profond sentiment de honte et de culpabilité face aux atrocités subies par ces deux groupes minoritaires lors du régime nazi. Saisis par la tristesse se dégageant de ces monuments, nous avons continué notre chemin vers la porte de Brandebourg

ber brand v

ber brand 1

ber brand

et le palais du Reichstag où nous avons été particulièrement impressionnés par la grandeur et la finesse de l’architecture néoclassique de ces deux édifices magnifiques.

ber rei

Projetant une élégance et une splendeur indéniables, ces deux symboles forts de Berlin nous ont tout simplement charmés.

ber max

Finalement, nous avons terminé la soirée au restaurant traditionnel Max und Moritz, en compagnie de Yan St-Pierre et de plusieurs sympathiques Allemands ayant précédemment assisté au colloque international, afin d’y déguster bières et mets typiques. J’ai d’ailleurs pu goûter à l’originale Berliner Kindl, une excellente bière blonde berlinoise. J’avais, de ce fait, goûté à un dérivé de la Berliner Kindl la veille, la Berliner Kindl Weisse, une bière très légère aux fruits se buvant à l’aide d’une paille. L’originale est tout aussi succulente.

ber k

C’est donc la panse satisfaite que nous avons regagné notre hôtel en fin de soirée pour y trouver du repos, la tête remplie d’agréables souvenirs.

Plan du JOUR 7 :
Demain, nous avons l’intention d’effectuer la visite de plusieurs musées d’histoire, situés à l’Île des Musées, ainsi que le célèbre musée à ciel ouvert du Mur de Berlin où nous pouvons admirer un pan considérable du fameux mur. Nous nous promènerons également dans Berlin afin de déguster cafés européens, dont la qualité surpasse largement celle des cafés américains. Peut-être, pour clore notre séjour à Berlin, irons-nous reprendre une bière en soirée en compagnie de Yan.

Lien vers l’album photo :https://www.facebook.com/virginie.simoneaugilbert/media_set?set=a.10205216994570228.1073741827.1406963457&type=3

Virginie Simoneau-Gilbert

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Photos, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s