Archives de Tag: exoplanète

ET, es-tu là?

Que dit de nous l’attrait pour les petits hommes verts?

Stéphane Baillargeon, Le Devoir, 29/01/21

« Nous vivons une sorte de deuxième révolution cosmologique engendrée par la découverte d’exoplanètes. « C’est aussi important dans un sens que la révolution héliocentrique, dit M. Smith. Pour la première fois, les mondes sur lesquels on spéculait depuis des siècles sont observés et explorés. Il y a maintenant une nouvelle modalité pour penser la possibilité de la vie extraterrestre. » la suite ici

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Religion, Science

Découverte d’exoplanètes

Sans titre 2

Kepler-62-f

Le 18 avril dernier, Justin Crepp, un astrophysicien, publie ses recherches sur la découverte de deux nouvelles exoplanètes qui pourraient être susceptibles d’héberger la vie. C’est grâce au télescope spatial américain Kepler que ces découvertes furent faites. De plus, Crepp affirme qu’avec ces deux nouvelles découvertes « la vie pourrait d’ailleurs potentiellement y exister ». Ce nouveau système fut baptisé Kepler 62. Les deux planètes se nomment Kepler-62f et Kepler-62e. Les deux nouvelles planètes parmi les cinq découvertes sont situées à 1200 années-lumière de la Terre. Avec les estimations transmises à l’aide du télescope spatial Kepler, les deux planètes seraient  un peu moins chaudes que la nôtre, car les rayonnements qu’elles reçoivent sont presque identiques à ceux de Vénus et Mars. Avec l’estimation des températures sur les planètes, les astronomes ont pu émettre l’hypothèse que les planètes pourraient permettre à l’eau d’y être présente à l’état liquide. L’eau pourrait y être présent parce que  la température de la planète n’est ni trop chaude et ni trop froide. La seule chose que les astronomes ne sont pas capables de pouvoir détecter c’est la composition de l’atmosphère parce que les planètes naines sont trop éloignées et leurs corps massifs sont trop faibles.

Avec cette découverte, serait-il maintenant possible, dans un avenir improbable, que l’homme soit capable se s’installer sur des nouvelles planètes?

Francis Ricard-Hamon

Poster un commentaire

Classé dans Science