La liquidation programmée de la culture

Des professeur-e-s de CÉGEP s’opposent à la création du Conseil des collèges

L’association des professeurs de philosophie des CÉGEP du Québec, la Nouvelle alliance pour la philosophie au collège (NAPAC), s’oppose à la création d’un Conseil des collèges, puisque le projet, dans sa forme actuelle, est animé par des orientations utilitaristes reprenant la rhétorique de l’arrimage école-marché au détriment de l’équilibre entre technique et culture qui est au fondement de la mission des CÉGEP. C’est ce que les professeur-e-s ont fait valoir aujourd’hui dans un mémoire déposé dans le cadre des consultations ministérielles visant la constitution d’un Conseil des collèges, d’un Conseil des universités et d’une Commission mixte de l’enseignement supérieur. 
 
Depuis deux ans, suite à la parution du rapport Demers, la NAPAC a dénoncé cette insistance à vouloir dénaturer l’institution collégiale et s’est inquiétée de la remise en cause de la formation générale, notamment à travers l’ouvrage La liquidation programmée de la culture (Liber, 2016). La ministre Hélène David s’est depuis engagée à maintenir la formation générale dans son intégralité et son intégrité, ce qui est d’une importance cruciale pour les professeur-e-s soucieux d’assurer une formation citoyenne et culturelle de la jeunesse québécoise. Ceci dit, des problèmes importants subsistent dans les orientations du projet de création d’un Conseil des collèges. 
 
La NAPAC n’était pas a priori opposée à la création d’un tel Conseil. Hélas, dans le document de consultation, l’enseignement supérieur continue d’être considéré et évalué à travers le seul prisme réducteur de l’arrimage de l’école à l’industrie. Un Conseil des collèges orienté de cette manière institutionnalise les aspects les plus problématiques du rapport Demers. Aux demandes d’abolition de la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial (CEEC), réclamée par le milieu de l’enseignement, on a répondu par la proposition de créer un Conseil des collèges et une Commission mixte de l’enseignement supérieur qui reprendraient à leur compte la mission de la CEEC, en l’élargissant. Ce Conseil aurait ainsi pour fonction d’évaluer les collèges du Québec sur leur capacité à intégrer des pratiques importées de l’international dont la finalité est la reconversion marchande et commerciale de l’éducation. 
 

Depuis le rapport Parent et la création du ministère de l’Éducation du Québec, les normes encadrant l’enseignement supérieur sont déterminées politiquement et nationalement. On propose ici de décentraliser et de dépolitiser la production de ces normes. D’abord, on propose d’assouplir plusieurs dispositions du Règlement sur le régime des études collégiales (RRÉC) afin que les collèges puissent offrir de la formation à la carte, écourtée, sur mesure, individualisée ou adaptée aux « besoins » de l’industrie locale, ce qui pose des problèmes de cohérence nationale et de reconnaissance des diplômes.  Deuxièmement, on propose de soumettre les collèges à l’évaluation en continu (l’assurance-qualité, un concept provenant du management privé) d’un nouvel organisme qui aurait aussi pour tâche d’arrimer « l’évolution » en continu de l’école au « progrès continu » de « l’environnement » qu’est le marché international. Ce nouvel organisme aurait de plus pour tâche de recopier au Québec les « meilleures pratiques », vocabulaire issu du benchmarking qui signifie reprendre pour soi les pratiques des agents les plus concurrentiels dans un marché tourné vers les seules cibles de la rentabilité et de la productivité.

C’est pourquoi la NAPAC s’oppose à la création d’un Conseil des collèges, tant qu’il sera inspiré par une mentalité et des orientations commerciales; c’est également pourquoi les professeur-e-s enjoignent le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur de reprendre ses responsabilités et son autorité politique en matière d’éducation plutôt que de confier le pilotage du réseau des collèges à une mécanique inféodée aux dynamiques de la mondialisation marchande.

Une copie du mémoire est disponible ici :

***
BLx
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Philosophie, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s