Le centenaire du Rocket

Maurice Richard, un héros populaire et national

Martin Lavallée, Le Devoir, 4/08/21

Il y avait son record de 50 buts en 50 parties, ses huit Coupes Stanley ou alors la fameuse soirée du 8 avril 1952 ! Ce soir-là, dans le septième match des séries éliminatoires contre Boston, Maurice compta le but gagnant ensanglanté et à demi-conscient, après avoir été foudroyé par une violente mise en échec en plein front. Contre l’avis du médecin, il a insisté pour retourner au jeu à la fin de la troisième période et a réussi à donner la victoire à son équipe et à faire exploser de joie la foule du Forum et les centaines de milliers de Canadiens français qui suivaient la joute à la radio.

Maurice avait passé de longues minutes à pleurer en tremblotant après la partie. Animé par une force intérieure, il venait d’accomplir le genre d’exploits que réalisent les héros de la mythologie grecque ! Toutefois, c’est une mythologie canadienne-française en manque de héros à laquelle il participait… La suite ici

BLx

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société, Histoire, Histoire et civilisation, Politique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s