Face à Fesses

japan-toilet

Depuis que je suis jeune lorsque je vais à un endroit, soit en voyage ou chez un ami, une pièce qui me fascine est la salle de bain, c’est tout de même la pièce ou tu montres le plus de toi-même en si peu de temps. On retrouve alors toutes sortes de toilettes dépendant du pays ou l’on te trouve. Les plus étranges que j’ai rencontrées au long de ma jeune vie ont été d’abord celles d’un train, où j’ai compris pourquoi il fallait avoir quitté la gare avant de pouvoir aller aux toilettes à bord du train. En effet, celle-ci ne comprenait que le siège de toilette dans lequel on voyait le chemin de fer passer en-dessous et notre petit présent se rendait directement sur le sol nous laissant entendre le bruit que cela laisse. Il faut dire que ce train et ces toilettes n’étaient pas à la fine pointe de la technologie. Elles doivent avoir évolué, je l’espère.

Il y a aussi en France les fameuses toilettes payantes au milieu du trottoir. Pratiques, sauf quand on n’a pas assez d’argent. Lorsque je suis allée en France avec ma famille, c’est ce qui est arrivé. Ma sœur, ma mère et moi n’avions pas assez d’argent pour aller toutes les trois séparément alors on a fait un trois pour un en y allant en même temps. Sauf que le problème était qu’on ne peut pas sortir quand on a fini il faut attendre après tout le monde et l’horreur qu’on a vécue quand on s’est rendu compte que notre mère décidait de lâcher une bombe dans la toilette qui bien évidemment était loin de sentir la rose. On est finalement passé à travers ce traumatisme.

Ensuite lors d’un voyage au Costa Rica, avec mon école secondaire, nous sommes allées dans une école secondaire, puis comme à mon habitude je suis allée aux toilettes de l’école pour me rendre compte qu’il n’y avait aucun rouleau de papier de toilette à la disposition des usagers. J’étais bien heureuse d’avoir des mouchoirs en ma possession pour ainsi me dépanner. Je ne sais pas comment j’aurais pu m’essuyer sinon c’est un mystère qui reste non résolu à ce jour.

Plus récemment, lors d’un voyage à New York j’ai découvert ce qu’étaient les toilettes japonaises! Il s’agit d’une merveille pour le postérieur. Le siège de toilette était d’abord chauffant, ce qui provoque un choc au début, mais une fois assis confortablement, on se rend compte du confort que cela procure. Il y avait à côté de moi une série de boutons sur lesquels nous pouvions choisir le moyen de se nettoyer hors du traditionnel papier. Il y avait le séchoir, on se laisse alors sécher les fesses avec un agréable vent chaud. Ensuite, il y avait la méthode du bidet. C’est-à-dire un jet d’eau qui étonnamment est assez puissant et surprenant. Il y avait un jet pour l’arrière et un spécialement pour les filles qui nettoyaient l’avant.

Il est possible aujourd’hui d’avoir toutes sortes de toilettes ainsi que les sortes de sièges qui les accompagnent. Par exemple, il y a le siège rembourré comme un coussin ou encore celui muni d’un tapis. Récemment, ma grand-mère s’est acheté un siège transparent rempli de coquillage et d’étoiles de mer à l’intérieur du siège. C’est peu dire que cela fait « style exotique ».

Bref, il est certain que mon postérieur ne cessera pas d’être surpris, amusé ou encore dégouté par les toilettes qu’il rencontrera dans le futur. J’aurai surement un jour, un face à fesses avec les fameuses toilettes turques. Cela reste à suivre.

Laurence Gwilliam

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Culture et société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s