L’objet de tous les désirs?

Hans-Peter Feldmann, vu sur Contemporary Art Daily.

En 1962 Andy Warhol (1928-1987) a réalisé ce tableau intitulé «200 One Dollar Bills», il s’agit d’une grande sérigraphie sur toile (80,25 x 92,25 pouces).

47 ans plus tard, en 2009, ce tableau a été vendu aux enchères chez Sotheby’s pour la somme de $43.7 millions de dollars. On voit bien, c’est évident, que Hans-Peter Feldmann s’en est inspiré et qu’il a certainement voulu réalisé en trois dimensions ce que Warhol avait fait en deux dimensions. Cette même année, en 1962, Warhol a décidé de ne plus être un artiste «commercial» qui travaillait principalement pour des magazines de mode et des agences de publicité. Il a donc cherché à présenter ses oeuvres dans des galeries pour qu’elles soient achetées par des collectionneurs importants. Mais très anxieux quant à savoir quoi peindre, Warhol harcelait ses amis pour qu’ils lui donnent des idées et l’un deux, Henry Geldzahler qui allait devenir un important commissaire au Metropolitan Museum, lui suggéra de peindre les objets familiers que les gens ordinaires consomment. Voilà pour les bouteilles de Coca-Cola et les boites de soupes Campbell. Mais c’est une autre amie, Muriel Latow, qui lui conseilla de peindre ce que tout le monde recherche par dessus tout: l’amour? Non, l’argent! C’est ainsi qu’Andy Warhol débuta comme artiste, en imprimant de l’argent, ce qui allait lui permettre de gagner beaucoup d’argent…

BLx

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s