L’empereur guerrier de Chine

Vous souvenez vous de certaines scènes de La Momie III, lorsque des soldats chinois en terre cuite deviennent vivants pour défendre leur empereur? Eh bien ces soldats en terre cuite ne sont pas des mythes, ils ont déjà existé, bien qu’ils ne soient jamais devenus vivants comme le propose les films américains.  On pourra même les voir du 11 février au 26 juin 2011 au  Musée des beaux-arts de Montréal qui nous propose de plonger dans l’univers de la Chine antique avec l’exposition L’empereur guerrier de Chine et son armée de terre cuite.  L’exposition est le résultat de la découverte du prestigieux ensemble funéraire de l’empereur Ying Zheng. Les archéologues disent même que cette trouvaille archéologique est «la dernière grande découverte archéologique du vingtième siècle, après celle de la tombe de Toutankhamon». L’exposition donne à voir 240 objets remarquables dont certains seront pour la première fois montrés en Amérique du Nord. Certains considèrent que cette exposition est absolument à voir, puisqu’on suppose que ce patrimoine chinois ne circulera pas à travers le monde avant très longtemps. L’exposition nous invite donc à explorer la vie de l’empereur Ying Zheng afin de mieux comprendre les aspects politiques de l’époque. Les artéfacts, pour la plupart, datent de plus de 2 200 ans, et les organisateurs indiquent que ce qui va être le plus spectaculaire durant l’exposition est sans hésitation la présence de dix sculptures de ces soldats en terre cuite ; « cet ensemble comprend deux officiers de haut rang, quatre soldats, un fonctionnaire civil, un acrobate et même deux chevaux, entre autres œuvres, provenant de différentes fosses dégagées depuis cette date qui renferment 2 000 guerriers et chevaux».  Je ne vous en dit pas plus, mais j’espère qu’on aura le plaisir de voir cette exposition dans le cadre de notre programme Histoire et civilisation.

Hugo Vaillancourt

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “L’empereur guerrier de Chine

  1. Olivier Vaillancourt

    C’est cool ça, la Chine antique reste encore un terrain inconnu même en 2011..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s