Trois étudiants en colère

Trois étudiants en colère? Gabriel, Martine et Léo en 2012? Non, Jean-Pierre, Francine et Bruno en 1958! Un article d’Odile Tremblay paru dans Le Devoir, attire l’attention sur un documentaire de Jean-Claude Labrecque, L’histoire des trois:

«Le film nous replonge en 1958, avec de précieux documents d’archives et des interviews plus récentes à l’appui. Trois étudiants de l’Université de Montréal dans la vingtaine : Francine Laurendeau (notre ancienne critique de cinéma), Bruno Meloche (plus tard avocat) et Jean-Pierre Goyer (qui deviendra ministre sous Trudeau) avaient été mandatés par leur assemblée, au lendemain de grèves étudiantes dans les universités du Québec, pour livrer leurs griefs au premier ministre Maurice Duplessis. Ils réclamaient l’abolition des droits de scolarité afin de rendre l’enseignement supérieur accessible à tous. Transplantées dans la vieille rue Couillard durant trois mois, jour après jour, nos trois colombes allaient faire antichambre auprès du Chef, qui n’accepta jamais de les rencontrer. Faut dire qu’il regardait l’éducation de travers, Duplessis. Des Québécois instruits lui semblaient beaucoup moins malléables qu’un troupeau d’ignorants. « Pas de temps à perdre ! », disait-il en évinçant ces jeunots, toisés de haut. Jean Charest, qui envoya tant de fins de non-recevoir aux leaders étudiants, a de qui tenir…»

Pour voir le film: L’histoire des trois sur le site de l’ONF.

BLx

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s