Mimesis

Au sujet de la musique et du rythme, et de l’imitation qu’ils suscitent, Platon écrit dans La République: «Dès lors, Glaucon, repris-je, n’est-ce pas pour les motifs suivants qu’élever les enfants dans la musique et dans la poésie constitue une valeur suprême? Parce que le rythme et l’harmonie, plus que tout, pénètrent au fond de l’âme, la touchent avec une force d’une très grande puissance en lui apportant la grâce, et l’imprègnent dès lors de cette grâce, si on a été correctement élevé? » (401d-401e)

C’est là une notion centrale qui nous est enseignée par Platon, celle de la mimesis, et qui signifie que nous devenons semblables à ce à quoi nous sommes exposés, pour le meilleur et pour le pire…

Christiane Gauthier

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s