Un nouveau mouvement pour le Québec

Les fédéralistes québécois sont vaincus et, sachant qu’ils ne pourront jamais faire inscrire dans la constitution du Canada la reconnaissance de la nation québécoise, ils reportent aux calendes grecques toute discussion sur ce sujet avec Ottawa; «le fruit n’est pas mûr» dit Jean Charest. Le Parti québécois, en principe indépendantiste, tergiverse, joue son option en sourdine pour ne pas effrayer les électeurs et, une fois au pouvoir, espère éventuellement que la «gouvernance souverainiste» suscite tant de refus de la part d’Ottawa que le bien-fondé de l’indépendance soit de ce fait rendu manifeste. D’un côté une politique de la résignation et de la soumission lente, de l’autre une stratégie de contournement qui en appelle au ressentiment. Dans les deux cas, la question nationale est laissée en jachère. Bref, c’est l’impasse. D’où, pour certains, la nécessité d’un Nouveau mouvement pour le Québec dont voici le manifeste: BRISONS L’IMPASSE.

BLx

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s