New York en juin (4)

Richard Serra

Grandes oeuvres sur papier du sculpteur Richard Serra @ Met

Alexander Mcqueen

Hologramme en page couverture du catalogue de l’exposition consacrée à l’oeuvre du couturier britannique, d’origine écossaise, Alexander McQueen qui, au sommet de son art et de sa gloire, s’est enlevé la vie le 11 février 2010. @ Met

Vidéo qui présente cette magnifique exposition consacrée à McQueen et dont le succès est tel qu’il faut compter, minimum, une heure d’attente pour y pénétrer. Le travail admirable d’un couturier, présenté dans un des plus grands musée du monde, relance inévitablement la question: la mode est-ce bien de l’art?

À 0:38, la fameuse robe peinte

Hologramme avec Kate Moss

Le cavalier polonais de Rembrandt

@ The Frick Collection

«  Promenade … J’ai envie de revoir la Frick Collection…
Villa bourrée de chefs-d’ œuvre… Le Cavalier polonais, de Rembrandt… Il est là, oblique, farouche, surgi rouge du fond marron jaune du paysage … Bonnet de fourrure, arc et flèches… Apocalypse en éveil…
« Pourquoi  » cavalier polonais  » ? dit Cyd.
– C’est un tableau bizarre, plein d’allusions occultes, comme souvent Rembrandt, dis-je. Question métaphysique dessous. Controverse religieuse, je ne me souviens pas exactement… Mais regarde comme il fend la salle. Le temps. Comme il sort de terre. De la terre. Du limon terreux. En regardant quoi ? Ça me rappelle maintenant que l’armée polonaise a aidé à arrêter celle de Soliman devant Vienne… Tu sais que c’est de cette époque que datent les croissants ? Les croissants qu’on mange… Tu sais aussi que Nietzsche aimait à se comparer à un cavalier polonais ?
– Ah bon ? »
Cyd veut bien me croire… Elle supporte gentiment mes petites conférences improvisées… On sort de la Frick, on marche jusqu’au Plaza pour prendre un verre… C’est le New York ensoleillé vibrant des grands jours d’été… Avec l’océan comme debout, quelque part, derrière la lumière… . »
Philippe Sollers, Femmes, Folio, p.491.

Central Park

BLx

Publicités

1 commentaire

Classé dans Uncategorized

Une réponse à “New York en juin (4)

  1. Christiane gauthier

    Il a fallu cent mètres de mousseline pour faire la robe que porte Kate Moss. J’ai vu la robe en question et je crois avoir compris tout le travail derrière la poésie. Rien de beau sans effort, rien de grand sans le temps qu’il faut et rien de beau sans l’âme qui se donne sans souci de marketing.
    Pour le reste, allez voir les défilés de Mc Queen , ça éduque un peu sur la beauté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s