Redacted

Le vrai, bon et beau moment d’horreur, c’est n’est pas celui qui me fait trembler. Il m’engourdit et m’empêche de réfléchir. Il arrive à un moment propice. À l’écoute, je suis un témoin captivé. Je me sens mal de voir ce qui se déroule sous mes yeux. J’ai peur lorsque j’assiste à quelque chose de pétrifiant, lorsque que je me dis que mon imagination n’aurait jamais été assez tordue pour se rendre à ce stade, même dans le pire de mes cauchemars… Au fond ce n’est pas épeurant, c’est simplement trop réel. Redacted est un exemple et il m’inspire. Je devrais être tenté de fermer mes yeux devant ce qui me fait peur et je ne désire rien de moins, mais je ne peux pas rater une seule seconde. Mais bon, c’est juste du cinéma. C’est joli, c’est divertissant, c’est fait.

Jean-Nicolas Bédard

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s