Andromaque à l’ESPACE GO

Anne Dorval joue le rôle d’Hermione

ORESTE
Que vois-je ? est-ce Hermione ? Et que viens-je d’entendre ?
Pour qui coule le sang que je viens de répandre ?
Je suis, si je l’en crois, un traître, un assassin.
Est-ce Pyrrhus qui meurt ? et suis-je Oreste enfin ?
Quoi ! J’étouffe en mon coeur la raison qui m’éclaire ;
J’assassine à regret un roi que je révère ;
Je viole en un jour les droits des souverains,
Ceux des ambassadeurs, et tous ceux des humains
Ceux-même des autels où ma fureur l’assiège :
Je deviens parricide, assassin, sacrilège.
Pour qui ? pour une ingrate à qui je le promets,
Qui même, s’il ne meurt, ne me verra jamais,
Dont j’épouse la rage. Et quand je l’ai servie,
Elle me redemande et son sang et sa vie !
Elle l’aime ! Et je suis un monstre furieux !
Je la vois pour jamais s’éloigner de mes yeux !
Et l’ingrate, en fuyant, me laisse pour salaire
Tous les noms odieux que j’ai pris pour lui plaire !

Mais quelle épaisse nuit tout à coup m’environne ?
De quel côté sortir ? D’où vient que je frissonne ?
Quelle horreur me saisit ? Grâce au Ciel, j’entrevoi…
Dieux ! Quels ruisseaux de sang coulent autour de moi !

Jean Racine, Adromaque, acte V

Lorsqu’il m’arrive de voir au théâtre une tragédie issue du répertoire antique (Eschyle, Sophocle, Euripide) ou classique (Shakespeare, Racine) et que la mise en scène est réussie, ce qui suppose que la mécanique tragique soit montrée sans détour et de façon convaincante et que le texte soit impeccablement dit et ressenti, comme c’est le cas pour PROJET ANDROMAQUE À l’ESPACE GO, la même pensée me revient et le même sentiment me saisit, à savoir que rien n’est aussi effroyable et vertigineux que l’abîme où conduit la démesure des passions humaines, abîme en regard duquel les niaiseries surnaturelles, gores, gothiques et autres fanfaronnades heavy métal que la culture populaire nous sert en guise d’épouvante apparaissent comme de l’enfantillage, certes divertissant, mais néanmoins puéril à la longue. Le vrai heavy, c’est la tragédie.

BLx

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s