Maus, encore une histoire sur la Shoah?

J’ai terminé, il n’y a pas longtemps, la lecture de Maus, cette bande-dessinée d’Art Spiegelman publié en deux tomes aux éditions Flammarion dans leur version française: Mon père saigne l’histoire (1987) et Et c’est là que mes ennuis ont commencé (1992). Dans ces BD deux histoires se déroulent en parallèle, la première est celle d’Art Spiegelman qui prend contact avec son père afin de réaliser une BD qui montrerait comment ce dernier a survécu avec sa femme. La seconde histoire est justement celle de la survie de son père racontée par celui-ci. C’est ce parallèle entre les deux histoires qui rend cette BD aussi singulière puisque Maus ne fait pas que montrer les horreurs de la guerre comme tant de films et de livres l’ont déjà fait avant elle. En fait, toutes les parties qui ne traitent pas de la guerre montrent les difficultés que le père d’Art a eues après la guerre. De plus, le fait que l’auteur crée une rupture à l’intérieur de sa BD afin de mettre des scènes de vie qui ont probablement existé entre lui et son père, cela crée une histoire beaucoup plus humaine puisque nous ne parlons plus de gens sans nom avec des numéros tatoués sur le bras, mais bien de Vladek Spiegelman. Il s’agit de suivre spécifiquement une personne tout au long de la guerre et même après, plutôt que la traditionnelle masse qui est mise de l’avant, chose qui attire de façon presque spontanée la sympathie du public. Il reste à voir si certaines personnes verront cette mise en avant-plan d’une seule et même personne comme du nombrilisme qui enlève de l’importance à toutes les autres familles qui auront traversé la même situation.

Réjean Cormier

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Uncategorized

7 réponses à “Maus, encore une histoire sur la Shoah?

  1. Jacynthe

    hihi j’ai à lire celà dans mon cours de litt étrangère ! J’ai hâte 🙂
    Pis sinon, la litt est plus profonde et philosophique de l’Histoire ❤

  2. Jacynthe

    Pis vive la BD ! Pour tous ceux qui ne ce sont jamais essaillé à tenter ce médium fantastique, essaillez-vous dans autre chose que Super man, car certaines oeuvres sont artistiquement magistrale, et les images sont dignes d’une analyse parfois certainement aussi poussé, sinon plus, que sur le discours parlé !
    WATCHMENNNNNNNNNNN!!!!!!!!!!

  3. Olivier Vaillancourt

    « la litt est plus profonde et philosophique de l’Histoire <3"

    Faits et preuves pour appuyer cette affirmation.

  4. Myriam Le Lan

    Wow! Tu m’as vendue! Je veux la lire! Mais je ne crois pas que ce soit du nombrilisme, bien que je n’ait pas lu cette BD. Je crois plutôt que ça humanise un peu les victimes de la guerre. Bien sûr ont est toujours choquer en parlant des millions de victimes, des villages décimés, mais je crois que cette façon d’aborder la chose donne un peu le même résultat que lorsque des films ou des livres parle de comment les Allemands ont vécu la guerre, pas nécessairement les Nazis purs et durs mais les Allemands en général. Je m’explique : ça donne un autre angle à la chose par exemple un film qui apporterais la vision des soldats allemands pendant la guerre conscientise au fait que ce n’est pas parce que ce sont les méchant, qu’ils ne perdent pas de gens aimés, qu’ils ne souffrent pas de pauvreté, qu’ils n’ont pas de blessés, etc. C’est un peu la même chose pour Maus. De la façon dont tu l’expliques, ça met en évidence le fait que, ce n’est pas parce que des millions et des millions de familles juives ou autres ont été démembrées voire éteintes en entier, que ça dévalorise pour autant chaque histoire individuelle. Bref, je ne pense pas que la réflexion apporter face à l’histoire de cette famille soit que cette histoire est plus importante que toutes les autres. Mais après tout, on se sert toujours des ressources qui nous entoure et il est normale d’avoir envie de parler de sa propres histoire, de ses propres racines des choses qui nous rendent fiers en quelque sorte d’appartenir à notre famille. Entre nous, ce n’est pas pour rien qu’on se dit quand on est petit « mon père y’est plus fort que l’tiens! »

  5. Siméon

    Intéressant! En attendant d’avoir les sous pour m’acheter les deux bédés, je vais continuer de lire Hipster Hitler.
    http://hipsterhitler.com/

  6. Pingback: Maus: l’auteur est en ville! | Histoire et Civilisation

  7. maushh

    cool se livre très intéressant mais, nous en troisième l’année dernière on a eu MAUS en histoire des arts c’était plutôt facile et je vous conseille de choisir cette oeuvre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s