Les Rénovations, jour 7

L’ennemi bat en retraite de plus en plus tôt à chaque jour. Je crains une récidive qui me prendra de court. J’essaie de passer le moins de temps possible à la maison malgré l’engagement que j’ai pris avec mes généraux (mes parents), ce qui me détend énormément mais si une attaque plus violentes que celles déjà commises survient, je crains de ne pas y survivre. Les dégâts s’accumulent de jour en jour : partout où on pose les mains la poussière forme une épaisse couche et les débris s’entassent à vue d’œil. Je crois qu’avec toute cette poussière je vais avoir le temps de devenir asthmatique, de faire quelques centaines de crises et d’en mourir deux ou trois fois. Je dois moi-même nettoyer le champ de bataille après le passage de l’ennemi car le terrain est pire que si 5 tribus d’iroquois étaient passées dessus.

J’ai hâte de pouvoir conclure ce journal par «  voilà le résultat est magnifique et ne contient aucune trace de poussière ». Peut-être serait-ce meilleur pour ma santé mentale d’espacer les entrées dans ce journal, peut-être vais-je enfin voir du progrès si je fais un bilan moins fréquent.

Myriam Le Lan

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

4 réponses à “Les Rénovations, jour 7

  1. Olivier Vaillancourt

    Je comprends pas ils nettoyent jamais tes entrepreneurs ?

  2. Myriam Le Lan

    haha c’est tr;s drôle parce que hier c’était la fête de ma mère, on donc allé manger au resto et on parlais de ça avec mes parents et mon frère et j’en suis venue à la conclusion que ce qu’on lui avait demander il le faisait très bien mais sans plus… il aurait fallu tout lui détailler dans le genre : là où tu salira, tu torcheras également; là où tu installeras de nouveaux comptoirs, tu t’assureras que les prises électriques soient au bon endroit. On aurait vraiment du lui faire « Les 10 comandements des Rénovations chez les Le Lan! » et tu vois il a installé des tuiles de céramiques dans le passage de l’entrée jusque dans la cuisine ainsi que dans la salle de bain, et il a appliquer le coulis entre les tuiles pour faire les joints, mais il a tout cochonné l’intérieur du bain et les côtés, les murs, etc. En plus, le coulis, une fois sec, doit être lavé par trois fois pour qu’il n’en reste qu’entre les tuiles, et bien devine qui doit laver toute cette surface… MOI!

  3. Olivier Vaillancourt

    Vos entrepreneurs sont bougon ! Haha, normalement tu « scrap » pas le travail que tu fais…

    • Myriam Le Lan

      Mais c’est ça le problème… c’est qu’on peut pas vraiment chialer parce que ce qu’il fait, il le fait bien, mais il ne se ramasse pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s