Inattendu, inespéré

Un ami que je n’ai pas vu depuis… 20 ans, s’est présenté de façon inattendue à l’atelier d’un ami que je vois très souvent, pour lui remettre un livre afin qu’il me le donne. Et quel livre! Un livre inespéré car il s’agit d’un livre aussi rare qu’important, en fait c’est le livre sur Héraclite, le philosophe pré-socratique qui par ailleurs disait justement: «Sans l’espérance, vous ne trouverez pas l’inespéré…».

Voici le début de l’introduction de Héraclite ou l’Homme entre les choses et les mots de Clémence Ramnoux:

«Que l’on prenne la leçon du vieux sage par n’importe quel bout, on est sûr à la fin de revenir au commencement. On la prend ici par une énigme: à la fin l’énigme sera ou ne sera pas résolue. Celle-ci a l’avantage de nommer des entités qui appartiennent à la fois au vocabulaire archaïque de la cosmologie, et au vocabulaire nouveau d’un discours de la «physis». Elle les nomme en les plaçant dans une structure de phrase caractéristique: à savoir Un énoncé comme l’attribut commun de deux contraires.

«Le maître du plus grand nombre, c’est Hésiode. Tous croient qu’Hésiode sait le plus de choses, lui qui n’a même pas connu le Jour et la Nuit! Car Jour et Nuit c’est Un.» (Fragment 57)

Merci Tito!

BLx

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s