«La paix par la religion»: un oxymore!

François Dubois (1529-1584), Le massacre de la Saint-Barthélemy

Mercredi le 7 septembre dernier, se tenait à Montréal la seconde «Conférence mondiale sur les religions du monde après le 11 septembre», dont le thème «La paix par la religion» est un bel exemple d’oxymore et dont le but plus ou moins avoué est de faire croire que les attentats du 11/9 n’avaient absolument rien à voir avec la religion ni des uns ni des autres, puisque le message religieux, n’est-ce pas, en est un d’amour et de paix. On peut certainement se convaincre que c’est l’intention qui compte, mais au fil des siècles le bilan est accablant: la religion dans ses diverses manifestations semble avoir bien plus contribué à diviser les hommes entre eux qu’à les réunir. Massacres, guerres, excommunication. La raison en est que la religion monothéiste est dans son essence d’une extrême violence: il n’y a qu’un dieu, qu’un dogme, qu’une foi véritable. Ainsi, le propre du dévot n’est pas de s’inquiéter et de se demander si son dieu est le bon, c’est plutôt  de porter en lui la certitude excommunicatrice. La violence dans la religion est donc liée à l’illusion de posséder la vérité, vérité dont on s’autorise pour contrôler notamment le discours, les images, la sexualité, les femmes, vérité dont on s’autorise aussi pour lancer des avions dans des tours… Bien entendu, je ne doute pas de la sincérité du dévot qui en appelle à la paix universelle, mais la paix prêchée par le dalaï-lama lui a fait perdre le Tibet, tandis qu’il y a des gens malintentionnés qui instrumentalisent la religion à des fins politiques en installant la terreur. La raison critique ne doit donc jamais faillir devant les prétentions de la religion, ni la liberté d’expression s’incliner au nom de la tolérance. C’est d’ailleurs la mise en garde qui est faite par un groupe d’intellectuels, dont l’écrivaine Taslima Nasrin, qui dénoncent  l’un des buts de cette «Conférence mondiale sur les religions», à savoir l’avancement de La déclaration universelle des droits de la personne par les religions dont l’article 12.4 stipule que «Chacun a le droit que sa religion ne soit pas dénigrée dans les médias ou dans les maisons d’enseignement». L’invocation d’un tel droit équivaut à un appel à la censure qui, comme le suggère le groupe d’intellectuels, ouvre la porte à la «criminalisation du blasmème». Mais au fait, dira-t-on alors que la critique philosophique de la religion qui se pratique, par exemple, dans les collèges dénigre la religion de l’un ou de l’autre?

BLx

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

2 réponses à “«La paix par la religion»: un oxymore!

  1. Robert

    Ceci n’est malheureusement que bien trop vrai.
    La religion en général, mais les monothéismes plus particulièrement n’ont pas fini de nous causer soucis.
    Religion et paix, religion et tolérance, religion et altérité …

    • Christiane Gauthier

      En cette veille du 11 septembre, nous devons reconnaître qu’aucune religion ne peut prétendre apporter la paix dans le monde. Certes, la religion peut apporter une certaine sérénité individuelle à celui qui recherche espérance et qui trouve consolation dans un dieu, une promesse ou un au-delà. Mais au point de vue collectif, dès qu’un temple est construit, il y a le dedans et le dehors, le fidèle et l’infidèle. Et pour maintenir sa foi, il est nécessaire de croire que l’autre est dans l’errance. De l’exclusivité du dieu dans le monothéisme découle nécessairement l’exclusion des autres croyances. Le pape actuel, Benoît XVI, est probablement celui qui est le plus franc à ce sujet, puisqu’il condamne clairement le relativisme c’est-à-dire la pluralité des positions possibles concernant la croyance. Pas étonnant, de la part de celui qui était, avant d’être pape, le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, anciennement appelée l’Inquisition!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s